Alainn Tours Créateur de voyages en Ecosse, Irlande,
et au Pays de Galles depuis 1991

Voyagez en Irlande

Infos & Assistance
7j/7 en français

00 353 71 91 50345 info@vacances-irlande.fr 09 70 71 80 00 - Numéro non surtaxé à tarification locale France



Accueil > Tourisme en Irlande > Histoire de l’Irlande

Histoire de l’Irlande

Découvrez un peu l’histoire de l’Irlande depuis l’Irlande pré-Celtique, puis l’arrivée des Celtes et des nombreuses dates importantes.


L’Irlande pré-Celtique

L’histoire de l’île d’Irlande ne peut être étudiée en tant que telle qu’à partir d’il y a environ 8000 ans. Avant cela, du fait de l’ère glaciaire, l’Irlande était rattachée à l’Angleterre, et l’Angleterre au continent. Dès -6000, l’Irlande se retrouve coupée de l’Angleterre par la montée des eaux.

Venues de Scandinavie, des populations d’hommes vivant de chasse et de pêche traversent la Grande-Bretagne en direction des hauts plateaux de Wicklow et d’Antrim. Ils vivaient dans des huttes avec un foyer central, mais bien peu de choses sont connues sur leurs rites.

La révolution néolithique que représente l’agriculture a engendré un essor de la population au Moyen-Orient, et celle-ci s’étend peu à peu vers l’Europe. Vers -3000 ces premiers agriculteurs arrivent en Irlande. L’héritage le plus connu de ces populations est religieux (tombeaux mégalithiques – Newgrange classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO).

04. Newgrange, Comté Meath

Vers -2000 commence la prospection et le travail des métaux dans le Sud-Est du pays. De l’or est trouvé dans les rivières du comté de Wicklow. A cette époque on rencontre de grands cercles en pierre dans lesquels les cérémonies se déroulaient.

Apparition vers -800 d’outils plus élaborés, en bois et en métal, et introduction de la charrue. Amélioration des conditions de vie et exportation de métaux et d’or vers l‘Angleterre.

L’arrivée des Celtes

Alors que l’Irlande utilise encore le bronze, des tribus commencent à utiliser le fer, et leur nouvelle supériorité leur permet de s’établir à travers l’Europe centrale et occidentale, venant jusqu’à menacer l’Italie et la Grèce.

L’arrivée en Irlande s’est faite par deux mouvements, l’un en provenance directe du continent, l’autre par le Nord-Est en provenance du Nord de la Grande-Bretagne.

Vers -500, des tribus gaéliques envahissent peu à peu la totalité du territoire et le divisent en cinq grandes provinces : Ulster, Connacht, Leinster du Nord, Leinster du Sud et Munster. Durant plusieurs siècles, ils échapperont à l’influence romaine et conserveront leur culture originelle. A cette époque les populations de l’île ont en commun leur langue (L’Irlandais actuel, appelé Gaélique dérive d’un dialecte appelé Q-celtique), leur culture et leur organisation socioculturelle. Dès -150, les Celtes sont fermement installés sur toute l’île, balayant au passage toutes les civilisations antérieures.

Pour autant, il n’y a pas d’unité politique, mais plusieurs royaumes dont les rois se livrent des guerres courtes mais assez régulières. Leurs cours de nobles comptent avant tout des fermiers. L’Irlande est rurale, il n’y a ni ville, ni village. Les gens vivent dans des fermes individuelles et le seul regroupement de population est le monastère.

La société de l’époque est rigidement stratifiée et comporte les familles royales, les nobles, les hommes libres et les classes non-libres (ouvriers, agriculteurs, esclaves). Le rang dépend à la base de la richesse et de la naissance, mais il est possible d’évoluer, notamment grâce à l’éducation. Les hommes appartenant aux classes non-libres peuvent devenir libres en pratiquant une activité qualifiée, scientifique ou musicien.

Au niveau politique, le rang le plus élevé est celui de « Taoiseach », chef d’un groupe de familles aristocrates. De nos jours, c’est le titre que porte le Premier Ministre de la République d’Irlande.

Jusqu’au VIIIe siècle après Jésus-Christ, il n’y a pas de roi unique, et l’unité de l’île ne se fait donc qu’au niveau culturel. En conséquence, les « aes dana », hommes de l’art (poètes, historiens et généalogistes), ont un rôle primordial. Ce sont d’ailleurs les seuls à pouvoir librement parcourir l’île.

Dates Importantes :

17 Mars – Saint Patrick

Saint Patrick - ShamrockLe 17 mars est devenue fête nationale Irlandaise, en mémoire à la mort du Saint Patrick, évêque d’Irlande. Ce dernier est à l’origine du catholicisme en Irlande, après qu’il ait prêché l’évangile auprès des rois Irlandais au court du 3e siècle. Le Shamrock est devenu le symbole de l’ Irlande, Saint Patrick considérant cette plante comme la représentation naturelle de la Sainte-Trinité.

796 - Invasion scandinave

Les Vikings foulent la terre irlandaise et s’installent le long de la côte est. En empruntant les voies navigables, ils assurent leur domination sur la totalité des terres et édifient quelques décennies plus tard de nombreuses villes côtières, dont Dublin.

1014 - La bataille de Clontarf

Brian Boru inflige une lourde défaite aux Danois, à Clontarf. Cet épisode marque la fin de la domination viking et le début d’une lutte de pouvoir entre petits rois d’Irlande.

1175 - Traité de Windsor

Henri II s’impose en souverain grâce au traité de Windsor.

1366 - Oppression de Gaëls

La Couronne d’Angleterre met en place les statuts qui interdisent formellement aux habitants et régents anglo-normands de se fondre dans la culture gaélique.

1558 - Elisabeth 1er accède au trône

Son règne coïncidera avec une prospérité économique, une littérature et un théâtre resplendissant, dont la meilleure illustration reste Shakespeare. Elle prone la tolérance religieuse s’attire les foudres des pays catholiques (l’épisode de « l’Invincible Armada »).

1649 - Répression des Irlandais

Oliver Cromwell soumet l’Irlande à la domination du Commonwealth d’Angleterre et distribue une grande partie des terres aux Anglais protestants et à son armée.

1690 - Bataille de la Boyne

Bataille de Boyne, MeathGuillaume III anéantit les troupes Irlandaises de Jacques II près du fleuve de la Boyne.

1691 - Traité de Limerick

Un traité est signé et assure aux Catholiques une certaine liberté. Des terres leurs sont à nouveaux attribuées. Seulement quelques années plus tard, Guillaume III sera contraint d’annuler le traité tandis que le gouvernement irlandais instaurera de sévères lois pénales. Ces dernières interdiront aux Catholiques de circuler librement, d’occuper un poste dans les fonctions publiques et d’acquérir des terres. Elles s’accompagneront également d’un boycott des produits irlandais de la part de l’Angleterre, afin que le développement économique de l’Irlande ne vienne pas concurrencer la puissance économique anglaise ;

1798 - Flotte française en difficulté

Plus de 2900 hommes Français répartis sur 8 navires Français essaient de soutenir le soulèvement des catholiques Irlandais. Pourchassés par les bateaux du Commodore anglais la flotte est en grande partie détruite.

1801 - Acte d’union en Irlande

Soucieux de mettre fin aux conflits religieux et aux troubles économiques d’Irlande l’Angleterre et l’Irlande sont réunies sous une même entité. Cela ne permettra pas à l’Irlande de prospérer, ni aux Catholiques d’être libérés.

1829 - L’émancipation catholique

Les Catholiques sont officiellement libérés des interdits civiques et des oppressions protestantes. Égaux devant la loi, ils pourront désormais siéger au Parlement.

1846 - La famine Irlandaise

Mémorial de la Famine, DublinLa Grande Famine massacre les Irlandais. Depuis des décennies, les paysans irlandais sont touchés par une effroyable pauvreté. Totalement dépendant de la culture de la pomme de terre, ils durent faire face au mildiou qui anéantit la quasi-totalité de leurs récoltes. Cette catastrophe conduira à un dépeuplement considérable du pays.

1858 - Naissance des « Fenians »

Naissance de l’organisation révolutionnaire appelée « Fenians » contre le gouvernement britannique.

1er télégraphe transatlantique

La première liaison télégraphique entre l’Amérique et l’Europe est réalisée avec un câble qui relie Terre-Neuve à l’Irlande. Le premier message sera envoyé dix jours plus tard. Mais l’isolation du câble ne résistera qu’un mois. Un second câble transatlantique sera tiré en juillet 1866 et restera en exploitation pendant une centaine d’années.

1881 - Traité de Kilmainham

Charles Parnell attise les revendications paysannes et parvient à un accord avec le premier ministre britannique libéral William Ewart Gladstone. Ce traité, le « Kilmainham Treaty » marque la reprise de la politique de réforme des terres.

1905 - Bram Stoker ressuscite Dracula

Bram Stoker Festival, DublinL’écrivain irlandais Abraham Stoker, dit Bram Stoker, publie « Dracula ».

1913 - Milice Irlandaise des Irish Volunteers

Défense clandestine du projet « Home Rule » destiné à accorder plus d’autonomie au pays vis-à-vis de la couronne d’Angleterre.

1916 - L’insurrection irlandaise de Pâques

1 200 membres des Irish Volunteers, se révoltent le lundi de Pâques et investissent les places et les monuments de Dublin. Les Anglais envoient 20 000 soldats et soumettent la ville au feu de leur artillerie. 60 insurgés et 150 soldats anglais trouveront la mort.

1919 - Fondation de l’IRA

Liée au Sinn Fein, l’Armée républicaine irlandaise naît dans le contexte de la guerre civile d’indépendance en Irlande. Elle mène des actions violentes contre les britanniques afin de les obliger à rendre une autonomie totale au pays.

1920 - Michael Collins assassiné

À la tête de l’IRA, Michael Collins fait exécuter quatorze agents britanniques. Les représailles seront particulièrement violentes, coûtant la vie à plusieurs dizaines de spectateurs innocents venus assister à un match de football. La grève de la faim qu’entamera Terence Mac Swingey, maire de Cork emprisonné le mois précédent, ne rétablira pas la paix et aboutira à sa mort. Le cercle vicieux de la violence se forme et rongera le pays durant de nombreuses années.

1921 - Création d’un état libre d’Irlande

Signature du traité de Londres. Officialisation de la partition de l’Irlande : 6 comtés (Ulster) attachés au Royaume-uni, et 26 autres forment l’Etat libre d’Irlande. La majorité de l’IRA est opposée au traité, la guerre civile éclatera un peu plus tard.

1922 - Michael Collins asassiné

Le président du gouvernement provisoire de l’Etat libre d’Irlande, Michael Collins, est assassiné dans une embuscade tendue par l’Armée républicaine irlandaise (IRA).

Constitution de l’État libre d’Irlande

Une Constitution irlandaise est appliquée au pays. Mise en place d’un parlement bicaméral. Les tensions s’affaiblissent et l’Irlande connaît un certain développement agricole jusqu’à la grande crise de 1929.

1932 - Eamon De Valera prend le pouvoir de l’État libre d’Irlande

Issu du Sinn Fein, le parti du Fianna Fáil obtient la majorité des sièges au Parlement. Eamon De Valera, indépendentiste irlandais, rompt toutes relations avec l’Angleterre.

1937 - Indépendance de l‘Irlande

Eamon De Valera déclare que le pays ne reconnaît plus la souveraineté du roi d’Angleterre. Il promulgue une constitution républicaine pour l’Eire.

1949 - Proclamation de la République d’Irlande

L’Irlande rompt son lien avec le Commonwealth britannique et proclame la République d’Irlande ou Eire. Les 2 principaux partis politiques de la nouvelle république sont le Fianna Fáil et le Fine Gael, tous 2 conservateurs.

1969 - République d’Irlande confrontée au problème de l’Irlande du Nord

Traditionnellement favorable aux revendications des catholiques de Belfast pour la réunification de l’Irlande, elle ne peut approuver les actions terroristes de l’IRA.

1970 - L’IRA se divise

Très violentes, les méthodes employées par l’IRA ne font pas l’unanimité parmi les membres de l’organisation. Cette dernière se divise donc en deux entités politiques, l’une terroriste, et l’autre non-violente. La première se surnomme « l’IRA provisoire », tandis que la seconde prend la dénomination « d’IRA officielle ».

1972 - L’Irlande adhère à la CEE

Cet événement bouleversera les fortes tendances conservatrices du pays. L’Irlande s’ouvrira d’avantage sur le reste du monde et l’Église catholique développera une certaine tolérance vis-à-vis des femmes et des jeunes gens.

1974 - L’IRA « provisoire » est interdite

Le gouvernement britannique déclare l’IRA « provisoire » officiellement illégale. Depuis des années, elle organise des attentats terroristes aussi bien en Irlande, en Ulster, qu’en Angleterre. L’organisation n’est pas particulièrement affectée par cette déclaration et poursuivra ses actes de violences.

1979 - Mountbatten assassiné par l’IRA

Attentat perpétré par l’IRA pour lutter contre la présence britannique en Irlande.

1990 - Une femme devient présidente de l’Irlande

Mary Robinson (gauche libérale, première femme à remplir cette fonction dans le pays) est élue présidente de la république avec 52,8 % des voix. Une autre femme lui succèdera en 1997, Mary Mc Aleese.

1994 - Cessez-le-feu de l’IRA

Depuis des années, les membres des gouvernements britannique et irlandais tentent de trouver une solution aux conflits de l’Irlande du Nord. Un premier espoir apparaît enfin lorsque l’IRA annonce un cessez-le-feu sans limitation dans le temps. Suite à cette déclaration, les troupes extrémistes protestantes suspendront également leurs activités armées. Toutefois, L’IRA organisera de nouveaux attentats à peine deux années plus tard.

1995 - Prémices d’un processus de paix en Irlande du Nord

John Bruton et John Major mettent au point un accord anglo-irlandais susceptible d’améliorer la situation en Irlande du Nord. Participation possible du Sinn Fein aux négociations si l’IRA renonce aux armes.

1998 - Signature des accords pour la paix en Irlande du Nord

Les négociations entre les dirigeants britanniques, irlandais, le Sinn Fein et le parti protestant de David Trimble aboutissent à l’accord de Stormont. Ce dernier préconise une administration quasi-commune des deux Irlande dans certains domaines. L’IRA est plutôt favorable à ces compromis mais le processus engagé s’avère long et périlleux.

2000 - Brasserie Guinness, haut lieu du tourisme en Irlande

Guinness Storehouse, James Gate, DublinGuinness ouvre sur le site de Saint-James Gate un entrepôt dédié à sa bière, qui devient rapidement le premier pôle d’attraction touristique irlandais. L’entrepôt, présent sur le site historique où la célèbre « stout » a vu le jour en 1759, bénéficie d’un large public mondial puisque la marque estimait en 2001 à deux milliards le nombre de pintes écoulées chaque année.

2001 - Les Irlandais refusent le traité de Nice

L’année suivante, un nouveau référendum est organisé et obtient une majorité de votes favorable au traité.

2005 - L’IRA dépose les armes

L’IRA déclare qu’elle n’usera plus des armes pour atteindre ses objectifs politiques d’unification du pays. La destruction définitive de son arsenal tarde toutefois à s’accomplir.


Votre voyage sur mesure

Séjour culturel ou sportif, Vacances "nature" ou citadines,
Que vous voyagiez seul, en groupe ou en famille...
Alainn Tours vous propose des voyages sur mesure!

Faites nous part de vos envies !


Partagez cette page!

RSS